Aujourd’hui, tout est accompli

Hervé PonsotHomélie du frère Hervé Ponsot pour le 3e dimanche du temps ordinaire, sur Ne 8, 2-4a.5-6.8-10 ; 1 Co 12, 12-30 ; Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21.

Frères et sœurs, alors que je venais d’arriver en Haïti il y a un peu plus de dix ans, je fis connaissance de la prédication locale : comme c’est l’usage là-bas, trois quarts d’heure en créole, une langue que je ne connaissais évidemment pas. Mais quand j’entends la première lecture, qui évoque la proclamation et le commentaire de la Loi par Esdras devant tout le peuple, « du lever du jour jusqu’à midi », Continuer la lecture

Décès du frère Francis Marneffe-Lebréquier

Francis MarneffeLa communauté dominicaine de Lille est en deuil : le frère Francis Marneffe-Lebréquier, né en 1927, est décédé ce jeudi 21 janvier  2016. Ses obsèques seront célébrées dans l’église du couvent mardi 26 janvier à 10 h.

Cana : Le manque

Noces de CanaHomélie du frère Jean-Pierre Brice Olivier le dimanche 17 janvier 2016 sur Isaïe 62,1-5 ; 1 Corinthiens 12,4-11 ; Jean 2,1-11.

Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit.

Le premier signe public donné par Jésus a lieu au cours d’un repas de noces et nous savons l’importance que revêt dans l’écriture le festin des noces.

La mère de Jésus était invitée, et Jésus aussi, avec ses disciples, les amis des amis…

Jésus est l’hôte invité, et il va devenir l’hôte qui reçoit, généreusement.

Dans la langue française, le terme d’hôte signifie à la fois celui qui donne l’hospitalité et celui qui est reçu. Le même mot désigne ensemble, l’hôtelier et le convive, le commensal et l’amphitryon.

Beau concept qui nous place à égalité de réception : celui qui accueille bénéficie de la visitation de l’autre, qui lui même donne par sa présence autant qu’il reçoit.

En effet, dans une rencontre, toutes les personnes sont des hôtes. Aucune différence ni redevance.

Magnifique échange, où il n’y a ni accueillant ni accueilli, ni riche ni pauvre, ni donateur ni quêteur, mais des personnes en présence qui se donnent, toutes bénéficiaires.

Continuer la lecture

La paix pour l’année qui vient

Emmanuel DolléHomélie du frère Emmanuel Dollé le 1er janvier 2016, journée mondiale pour la Paix, fête de Sainte-Marie, mère de Dieu (Nombres 6,22-27 ; Galates 4,4-7 ; Luc 2,16-21)

Il y a huit jours nous célébrions la Nativité. Aujourd’hui, premier jour d’une nouvelle année, l’évangile ramène à ce premier jour d’une ère nouvelle, pas de celle que l’Histoire appelle « après Jésus Christ » (il semblerait même que l’enfant soit né 4 ou 6 ans avant !) ; premier jour d’une ère de Jésus Christ, où nous devons montrer que le Christ continue à vivre et à évangéliser à travers nous.

Continuer la lecture