Homélies

Homélie du Vendredi saint

Homélie du Vendredi saint par le fr. Denis Cerba, op

Nous contemplons ce soir la Croix, et nous y cherchons quelque chose d’important : le message le plus profond de l’Évangile, ce qui va donner sens à notre vie d’homme et de chrétien. C’est une recherche un peu difficile, parce que c’est plutôt un non-sens qui nous frappe au premier abord et qu’on ne peut pas éluder : le non-sens de la condamnation du juste et de la souffrance de l’innocent. Jésus est le juste par excellence — et il a été condamné. Jésus est l’innocent, celui qui n’a fait que le bien — et il a souffert le supplice de la croix. Ce n’est certainement pas dans l’exaltation de ce qu’il y aurait quand même de bon dans tout cela qu’on cherchera dans la bonne direction : il n’y a rien de bon dans la condamnation du juste et la souffrance de l’innocent — c’est une réaction instinctive en nous et de grande valeur : qu’un seul juste soit condamné, qu’un seul innocent souffre, c’est un scandale — et rien de plus qu’un scandale. Continuer la lecture

Homélie du Jour de Pâques

frere_hubert-thierryPar le fr. Thierry Hubert, pour le jour de Pâques.

Alors que ce matin nous baignons enfin dans une joyeuse lumière, que le soleil printanier nous enveloppe comme le signe d’une bonne nouvelle, que les enfants trépignent à l’idée de trouver les œufs dans le parc, il nous faudrait peut être fermer les yeux et nous arrêter.

Laisser du temps au temps pour descendre.

Fermer les yeux et s’arrêter là dans ce jardin de la résurrection, au côté de Pierre…  et puis, allez, devenir le disciple que Jésus aimait et se laisser surprendre, comme lui, se laisser saisir :  le tombeau est vide et la pierre roulée.

Continuer la lecture

Homélie du 4e dimanche de Carême

duboisPar le fr. Franck DUBOIS, op

Homélie pour le quatrième dimanche du carême 2015.

Assises du pèlerinage du Rosaire.

 

« Quand je serai élevé de terre, j’attirerai tout à moi ! »

Il y a mal donne. Jésus est élevé, sur la croix, au Calvaire, il se relève, au tombeau, d’entre les morts, et il s’élève dans les cieux à l’Ascension : « Regardez-moi, plus haut ! ». Très bien, mais le souci c’est qu’il n’y a pas grand monde autour du calvaire, personne dans le tombeau, et que quand les disciples regardent le ciel où Jésus vient de monter, ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Du coup, des anges sont dépêchés exprès pour leur dire : « ok, laissez tomber les amis. Quand votre maître disait : je monte aux cieux, ce n’est pas du tout ce que vous croyez. » Continuer la lecture

Homélie du jour de Noël

IMG_0131
Crèche du couvent de Lille

Frères et sœurs, si les lectures de la messe de la nuit ont dû faire la joie des enfants et de leurs parents, et plus largement de chacun de ceux qui ont gardé une âme d’enfant, j’ai le sentiment que celles de la messe du jour doivent nous paraître à tous quelque peu austères : on est en effet passé de l’enfant de la crèche au Seigneur des cieux, contemplé depuis son origine et avant même la création du monde. Continuer la lecture