Ascension 2016 : pas si éloignés que cela du ciel !

Xavier Pollart Homélie du frère Xavier Pollart

Souvenons-nous, c’était il y a 40 jours. Nous célébrions le Christ vainqueur de la mort ! Souvenons-nous, ensemble nous célébrions le Christ sorti vivant du tombeau.

Aujourd’hui, c’est lui encore qui nous rassemble, Lui, le Christ. Et nous pourrions renouveler cet acte de foi que nous avons solennellement prononcé. Par le mystère pascal, nous avons été mis au tombeau, afin qu’avec le Christ, nous vivions d’une vie nouvelle.

Croyons-nous à cette vie nouvelle ? Croyons-nous que nous sommes passés par la mort ? Croyons-nous que nous sommes vivants avec le Christ ?

Continuer la lecture

6° dimanche de Pâques : Oui, oui, oui, trois fois oui !

Thierry Hubert  Homélie du frère Thierry Hubert

« Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles ».

Eh bien la barre est placée très haut, trop haut. Je vous épargnerai, frères et soeurs, un petit cours de logique mathématique, mais Jésus établit ici une équivalence entre l’aimer et garder sa parole. Autrement dit, l’un ou l’autre, c’est du pareil au même. Et c’est là pour ma part que le bât blesse, car si je puis dire facilement à Jésus que je l’aime, je me sens beaucoup moins assuré pour lui dire que je garde sa parole. Il y a toujours aux entournures, de manière délibérée, des écarts, des variations dissonantes où ce n’est pas sa parole que je garde mais bien plutôt mes vieux défauts que le temps n’a pas su effacer[1].

Continuer la lecture

4° dimanche de Pâques : dans la main du Père

maurice billet      Homélie du frère Maurice Billet

L’évangile de ce dimanche est bien court. Les quelques paroles de Jésus sont explosives. La preuve se trouve dans les versets qui suivent le texte que nous avons entendu. Saint Jean nous dit : « Les Juifs, à nouveau, ramassèrent des pierres pour le lapider. » Qu’a-t-il donc dit de si extraordinaire ?

Jésus ne fait que répondre à une question. Il se trouve dans le Temple de Jérusalem, dans l’allée qu’on appelait le « Portique de Salomon ». Les autorités juives font cercle autour de lui et lui demandent : « Jusqu’à quand vas-tu nous tenir en haleine ? Si tu es le Christ, le Messie, dis-le nous ouvertement. » Jésus est devant un ultimatum, qui demande un oui ou un non.

Continuer la lecture

La Marche du Rosaire

Plus de 400km à pied, dans notre région à la rencontre des pèlerins du Rosaire : une belle aventure qui s’est déroulée du 1er au 24 avril.

Marche Rosaire Arrivée Berck

Parti de Noyon, et arrivé à Boulogne,  le frère Franck, Directeur du pèlerinage pour la région Flandres Artois Picardie s’est invité dans plus de vingt villages et villes pour partager avec les communautés locales l’esprit de Lourdes. Eucharistie dans des églises souvent pleines, repas partagés, soirées découverte autour du pèlerinage… et presque pas de pluie !

Parmi les étapes, Berck-sur-Mer et Campagne-les-Hesdin, à la rencontre de nos amis, malades ou handicapés, Amettes, sur les terres de Saint Benoît Joseph Labre, Notre-Dame de Lorette, pour prier pour la paix.

Merci à tous ceux qui ont accueilli le frère Franck et les frères qui l’ont accompagné pour un bout de chemin. Merci à tous ceux qui l’ont rejoint sur la route pour quelques centaines de mètres, ou plusieurs km. Merci aux 80 courageux qui ont parcouru la dernière étape d’Hardelot à Boulogne-sur-Mer, et aux 200 fidèles venus nous rejoindre pour la messe d’action de grâce à Notre-Dame de Boulogne.

Pour en savoir plus sur le pèlerinage du Rosaire, et découvrir quelques photos de la marche, rendez-vous pour une soirée d’information ouverte à tous sur le vendredi 27 mai, à 20h, au couvent.

Inscription et informations sur le pèlerinage : tel 03 20 14 96 40
rosaire.fap@gmail.com

Conférence annulée

Le frère Timothy Radcliffe, ancien maître de l’Ordre des Prêcheurs de 1992 devait assurer une conférence le jeudi 19 mai à 20h30 mais cet évènement  a dû être annulé.

 

 

2nd Dimanche de Pâques 2016 : la paix soit avec vous !

Sarmad Najeeb Homélie du frère Sarmad Najeeb

La paix soit avec vous,

Ces mots sont tellement dans nos célébrations que nous répondons par habitude (et avec votre esprit). Ce sont pourtant les premières paroles de Jésus ce jour-là pour rassurer les disciples terrorisés depuis sa mort.

Mais de quelle paix s’agit-il ?

Si tu veux la paix prépare la guerre. A cause de ce proverbe l’Irak est en guerre depuis 16 ans déjà.

Ceux qui se considèrent comme libérateurs nous disent : la guerre est faite pour libérer le peuple. Même les terroristes de Daech se servent de ce prétexte : faire la paix.

Continuer la lecture

Découvrir les laïcs dominicains

Engagés dans le monde, les laïcs dominicains, regroupés en fraternités,
se réunissent pour étudier, prier et échanger dans une ambiance conviviale. Au service de la mission de l’Église, passionnés par le dialogue entre Dieu et le monde, ils cherchent à témoigner de l’Évangile et à vivre la fraternité, dans l’esprit de saint Dominique.

Vous aimeriez en savoir plus sur saint Dominique et les Fraternités laïques dominicaines ?

Venez donc au

Couvent des Dominicains, 7 avenue Salomon à Lille *

le Samedi 23 avril 2016 de 14 h 30 à 16 h 30

Un montage sur saint Dominique vous sera présenté et il sera répondu à toutes les questions que vous vous posez. N’hésitez pas à inviter vos amis et tous ceux qui seraient intéressés.

Capture d’écran 2016-04-04 à 10.01.34

Autre info : www.laics-dominicains.org

 

Jour de Pâques 2016 : voir les Écritures

 

Homélie du frère Alain Riou, en dialogue avec les nombreux enfants présents

frere-alain-riouÉcoutez bien : dans le texte, il y a plusieurs personnes qui voient, en particulier un disciple : « Il vit et il crut. » Je vous poserai une question : « Qu’est-ce qu’il a vu ? » Et, avant d’aller chercher les œufs, vous avez trois réponses à trouver.

« Il vit et il crut. » Qu’a-t-il donc vu ?

Tout d’abord, Jean nous le dit lui-même : il voit les linges, avant même d’entrer dans le tombeau, puis Pierre aussi. Mais on ne sait pas très bien ce dont il s’agit. Il y a deux mots, qui peuvent désigner au moins trois choses : la grande pièce du suaire, la mentonnière dont on enroule la tête pour empêcher la mâchoire de s’ouvrir, des bandes de tissu pour serrer le tout autour du cadavre. D’autre part, on ne peut savoir avec précision si ces linges sont affaissés, posés, déposés ou pliés ; la mentonnière semble restée enroulée là où elle était, on peut aussi comprendre qu’elle est roulée, à part, à côté… Je ne sais si notre curiosité pourra être satisfaite un jour. Mais cela ne me semble pas de la plus grande importance. Ces précisions de Jean sont d’abord là pour nous dire que l’explication de Marie-Madeleine n’est pas la bonne. Il n’est pas pensable qu’« ils » aient emporté le corps sans les linges, un jour du sabbat, en plus le jour de la Pâque : car toucher directement un cadavre empêcherait de participer à la fête et entraînerait des purifications trop compliquées.

Continuer la lecture

Vigile pascale 2016 : une brèche dans nos enfermements

bissuel

Homélie du frère Denis Bissuel, prieur

Dans l’aube encore imprécise d’un certain matin, des femmes se dirigèrent vers un tombeau pour honorer un mort. Elles avaient mis leur espérance dans un Homme extraordinaire qui croyait pouvoir venir à bout de l’injustice, de la haine et même de la mort. Les femmes qui allaient vers le tombeau avaient cru naïvement en lui, et maintenant il était mort. Avec lui disparaissait pour toujours le moindre espoir, tout allait recommencer comme avant. Désormais ce serait comme d’habitude !

Et les femmes partaient en cette aube triste en portant leurs parfums. Mais elles trouvèrent un tombeau vide, ouvert et vide. Que serait-il arrivé si les femmes, comme il eût été normal, avaient trouvé au matin de Pâques un cadavre dans le tombeau ? Nous aurions eu peut-être une vie beaucoup plus simple, beaucoup plus tranquille, sans trop de questions dérangeantes.

Continuer la lecture