Solennité de la Trinité : Dieu a tellement aimé

Homélie du frère Dominique Thành Lượng NGUYỄN 

Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique

Qu’est-ce que le monde ?

Le monde ou tout le monde, c’est toi, moi, vous, nous…

Le monde, selon saint Jean, a au moins 3 sens :
Le monde que Dieu a créé est bon, comme tout l’univers
Le monde comme symbole de ce qui est contre Dieu.
Le monde que nous sommes, que Dieu en Jésus Christ veut sauver, et que Dieu l’Esprit Saint veut purifier !

Nous sommes nés dans le monde ; nous sommes, plus d’une fois dans notre vie, contre Dieu, et nous n’avons pas souvent envie d’etre sauvés ! Malgré tout cela, Dieu aime, aime, aime. Je me permet de vous en parler

Qu’est-ce que l’amour ?

Je suis venu à Lille le 11 novembre 2016, ça fait juste 7 mois ! Pour me faire parler le français, le père prieur m’envoie à l’école, au cours de français pour les étrangers.

Le premier jour, chacun et chacune de la classe se présente pour que tout le monde se connaisse. A mon tour, je n’ai rien caché. J’ai raconté que je suis venu de VN, je suis un frère dominicain, un religieux, je vis dans un couvent… Tout à coup, un jeune homme de 25 ans qui vient de Syrie, qui est fiancé et qui doit vivre loin de sa fiancée à cause de ses études en France, m’interroge :
– Es-tu célibataire ? – Oui
– L’amour dans la vie est très important. Est-ce que tu crois que l’amour existe ?

– Oui

– Et tu le connais ? – Oui.

Je crains qu’il ne me croie pas ! En écoutant ses questions, je suis sûr que ce jeune homme n’est pas catholique. Heureusement, il est un amoureux avec qui je peut continuer la conversation. Il a eu des bonnes questions, mais ce n’est pas facile d’y répondre et de chercher à se faire bien comprendre. Parce que, très souvent, en écoutant parler de l’amour, a priori, on pense à l’amour des amoureux. C’est absolument juste. Mais pas suffisant !

Quel est l’amour que Dieu nous donne ?

C’est vrai que les religieux et les religieuses ne sont pas les témoins de l’amour à la façon des amoureux. C’est la raison pour laquelle, ils ont parfois des dificultés de parler de l’amour de Dieu, cependant Dieu est amoureux aussi, un amoureux de l’homme ! C’est la nature de Dieu. Saint Jean dit : Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour !

Quand on aime quelqu’un, on donne tout ce qu’on a : on lui offre des cadeaux, du temps, de l’écoute… Et quand l’amour grandit, on se donne pour toute la vie : On se marie. Dans la vie de mariage ou la vie de religieux aussi, c’est la fidélité qui est la mesure de l’amour. Grâce à ça, on peut avoir une approche de l’amour de Dieu comme l’évangile d’aujourd’hui nous dit. Nous avons reçu beaucoup d’amour de nos parents, de nos amis, de Dieu… et à notre tour, qu’allons-nous faire ?

En nous donnant son fils unique, Dieu nous montre son amour éternel. Et à son tour, Jésus nous montre son amour par sa manière de vivre : son attention aux petits, aux pauvres, aux malades, aux exclus, et aux pécheurs, en les aimant jusqu’à verser son sang sur la croix. C’est aimer jusqu’au bout, jusqu’à la mort ! l’Évangile nous résume cela dans une seule phrase : Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique.

Tout être humain, religieux ou laïcs, a besoin d’être aimé, mais nous avons de la peine à aimer les autres jusqu’au bout !

être aimé et aimer

Rabindranath Tagore, un poète indien a dit : Chaque nouveau-né nous est la preuve que Dieu n’a pas encore perdu foi en l’humanité. Dieu nous aime sans cess !

Nous sommes déjà aimés par l’amour de Dieu. Suivre le Christ est apprendre à aimer jour après jour ! Ce n’est pas qu’on aime quelques heures par jours, quelques jours par mois, quelques mois par an et quelques années dans la vie. Dieu est amour et si nous sommes ses fils, nous n’avons pas d’autre choix ! Ce n’est pas facile du tout (avec la force humaine) mais ce n’est pas impossible (avec la force divine) !

Nous sommes sauvés

Nous sommes faibles, nous sommes pécheurs … mais n’oublions pas que par l’amour, nous sommes créés pour vivre plenement ; nous sommes sauvés par l’amour, si nous le voulons de tout notre cœur ; et nous sommes purifiés par l’amour de Dieu Unique et Trinité !

Qu’est-ce la vie, la vie éternelle ?

Nous sommes nés. C’est sûr ! Mais avant notre naissance, y a-t-il quelque chose ? Nous trouvons dans l’Ancien Testament, au Psaume 138, 13-16 :

 

C’est toi qui as créé mes reins,

qui m’as tissé dans le sein de ma mère.

Je reconnais devant toi le prodige,

l’être étonnant que je suis :

étonnantes sont tes oeuvres, toute mon âme le sait.

Mes os n’étaient pas cachés pour toi

quand j’étais façonné dans le secret,

modelé aux entrailles de la terre.

J’étais encore inachevé, tu me voyais ;

sur ton livre, tous mes jours étaient inscrits,

recensés avant qu’un seul ne soit !

Nous allons mourir ! C’est sûr aussi ! Mais après notre mort, y a-t-il quelque chose ?

Nous sommes nés par le sang et la chair de nos parents, mais la source originelle est la volonté et l’amour de Dieu. Si l’amour de Dieu nous crée et nous sauve, c’est que nous ne sommes plus menacés par le mal et par la mort.

Je vous rappelle un morceau dans Nouveau Testament, de la lettre de saint Paul aux Romans, 6. 23 : le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur, et dans la deuxième lecture d’aujourd’hui : le Dieu d’amour et de la paix sera avec vous.

Aujourd’hui, nous fêtons la Trinité. C’est un grand mystère de la foi chrétienne. Je n’ose pas faire la théologie de la Trinité, mystère de l’amour d’un Seul Dieu en trois personnes. Car je n’en suis pas capable ; mais je vous partage ma foi, notre foi, dans la lumière de l’évangile selon saint Jean que nous venons d’entendre, si bien résumé dans cette phrase: Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique

Amen.