Archives pour l'étiquette joie

1er dimanche de Carême : « Fracas du cœur, fracas du monde »

Prédication du frère Jean-Michel Potin, op

Tu es mon Fils aimé.

Tu es ma joie.

Frères et Sœurs,

Les deux phrases que je viens de vous lire viennent immédiatement avant l’Évangile de ce jour et je ne comprends celui-ci que comme la conséquence réelle de cette déclaration de Dieu le Père à son Fils

Tu es ma joie.

Imaginez, Frères et Sœurs, l’état d’esprit de Jésus de Nazareth suite à cette déclaration d’amour publique. Imaginez l’état de son cœur, l’état de sa tête. Pour cela, rappelez-vous le moment où vous avez compris, vous aussi, que vous étiez l’enfant bien aimé du Père. Rappelez-vous le jour où le ciel s’est ouvert aussi pour vous. Rappelez-vous que vous avez, ce jour-là, changé de monde. Plus rien ne sera comme avant. Le moment était arrivé. Les temps étaient accomplis.

Saint Marc dans la concision de son récit nous donne une multitude d’informations, il y est question de désert, d’un adversaire, des bêtes sauvages et d’anges serviteurs. Un monde à la Jérôme Bosch ou à la Salvador Dali qui représente bien le fracas dans la tête et dans le cœur de Jésus : il faut le désert pour digérer la nouvelle car il faut bien la digérer la nouvelle que l’on est la joie de Dieu, ensuite l’adversaire, le Satan, pour douter car il faut bien douter de ce qui est inconcevable et enfin les bêtes sauvages et les anges dans l’alternance des rencontres et des états d’âme. C’est le fracas du cœur.

Continuer la lecture

Ascension 2016 : pas si éloignés que cela du ciel !

Xavier Pollart Homélie du frère Xavier Pollart

Souvenons-nous, c’était il y a 40 jours. Nous célébrions le Christ vainqueur de la mort ! Souvenons-nous, ensemble nous célébrions le Christ sorti vivant du tombeau.

Aujourd’hui, c’est lui encore qui nous rassemble, Lui, le Christ. Et nous pourrions renouveler cet acte de foi que nous avons solennellement prononcé. Par le mystère pascal, nous avons été mis au tombeau, afin qu’avec le Christ, nous vivions d’une vie nouvelle.

Croyons-nous à cette vie nouvelle ? Croyons-nous que nous sommes passés par la mort ? Croyons-nous que nous sommes vivants avec le Christ ?

Continuer la lecture