Archives pour l'étiquette repas

Homélie du 22° Dimanche Ordinaire : les places du repas de noces

IMG_4927 Homélie du frère Franck Dubois

Si cet été vous avez été, comme moi, invité à un mariage, à la messe, et à la soirée ; vous êtes sans doute passé par cette phase peu agréable, remplie d’appréhension et de doute, où les invités se pressent autour d’un tableau d’affichage, rappelant étrangement celui sur lequel furent jadis affichés leur résultat au bac… En se frayant son chemin jusqu’aux listes fatidiques on se surprend parfois à faire une petite prière : pourvu que je ne sois pas à la table de tante Machin, ou faites que je sais avec mon copain Untel.

Mais ça se corse parfois. Lorsque, comme moi, vous cumulez le double handicap d’être non-casé, et incasable, comprenez célibataire endurci, et entrant difficilement dans les catégories préétablies, le stress est encore plus grand. Il répond sans doute à un stress plus grand encore de la part des organisateurs du repas : mais où est-ce que l’on va bien pouvoir refourguer le religieux ?

Continuer la lecture

13° dimanche ordinaire : une faim de loup pour des agneaux

IMG_4927 Homélie du frère Franck Dubois, o.p.

Le Seigneur Jésus n’est pas à un paradoxe près et aujourd’hui il fait très fort, songez donc : une faim de loup, voilà qui est tout de même drôle pour des agneaux. Pourtant, c’est bien la qualité principale requise aux ouvriers envoyés comme des brebis voyageuses par le maître : avoir faim. Voilà qui devrait en rassurer plus d’un parmi nous, si pour suivre Jésus il faut aimer manger, tout cela devient très abordable. Il va falloir enchaîner les invitations à dîner. Eh oui, le premier devoir des envoyés est en effet de manger et de boire ce que l’on nous servira. J’en vois qui s’agitent dans la salle : « Ah ben, si c’est ça le plan, finalement n’y aurait-il pas encore un peu de place pour moi parmi les 72 ? » Pas de problème, suivez-moi !

Continuer la lecture

Dimanche du Saint-Sacrement : table commune

Benoît Ente  Homélie du frère Benoît Ente

Chers frères et sœurs, qui parmi vous a déjà préparé ce qu’il allait manger ce midi ? Eh oui, souvent, la bonne cuisine, cela se prépare à l’avance. Parfois, il faut commencer la veille et parfois même encore avant. Notre Père céleste, lui, pour préparer notre repas s’y est pris plusieurs milliers d’années en avance. C’est dire la qualité de la cuisine qu’il nous sert. Déjà au temps d’Abraham, Melkisédek fait apporter du pain et du vin. C’est à la fois un  signe et une préparation du repas que nous sommes en train de partager aujourd’hui, le repas de l’Eucharistie. Le pain et le vin qui compose notre repas ont été choisis par Jésus pour en faire son corps et son sang.

Continuer la lecture