Archives pour l'étiquette suivre

3° dimanche ordinaire : entre unité et querelles

DSC_0208 Homélie du frère Benoît Ente, op

il n’a pas fallu longtemps aux chrétiens pour se quereller. Déjà, à l’époque de Paul, les premiers chrétiens de Corinthe étaient en conflit. « Moi j’appartiens à Paul » « Moi j’appartiens à Pierre ». Ces querelles nous les connaissons trop bien. Celles très anciennes entre catholiques et orthodoxes, entre catholiques et protestants. Celles à l’intérieur de notre propre église catholique, pour ou contre la messe en latin, pour ou contre l’accueil des migrants. Celles à l’intérieur de nos communautés locales, de nos familles, de nos couples celles que nous cachons derrière des justifications du type « Ils ont deux fortes personnalités ». Et enfin, notre propre division, nos propres incohérences, peut-être la source de toutes les autres.

  • Imaginer l’unité

Comment nous unifier, comment construire l’unité ? Comment la rendre possible, oser l’imaginer quand soudain nous prenons conscience de la profondeur des blessures, de la somme de souffrances engendrées depuis parfois des siècles, par nos querelles ?

Continuer la lecture

Homélie du 23° Dimanche Ordinaire : radicalité ?

Denis Cerba Homélie du frère Denis Cerba, op

Les paroles du Christ, ce matin, ne sont sans doute pas à prendre au pied de la lettre, mais il n’en reste pas moins qu’elles sont à prendre au sérieux.

Elles ne sont pas à prendre au pied de la lettre, parce que ne pouvoir être disciple du Christ qu’au prix du rejet absolu d’absolument tout le reste (biens, famille, attachements de tous ordres, et jusqu’à sa propre vie…) — ça n’a pas de sens, et pas la moindre chance d’être vrai. Mais pourtant le message du Christ ne doit pas être affadi à la légère, et réduit finalement à quelque chose de plus ou moins accessoire : un simple plus, un « supplément d’âme », qu’on aura tôt fait d’oublier, de reléguer à l’arrière-plan, ou d’instrumentaliser. Plutôt il faut l’entendre dans sa radicalité : être prêt à la suite du Christ à aller jusqu’au bout. Être prêt et assumer le coût de construire jusqu’au bout (et pas seulement s’arrêter aux fondations), être prêt et assumer le coût de combattre jusqu’au bout (au lieu de capituler à la première occasion).

Continuer la lecture