Enfants de la lumière

Homélie du frère Philippe Verdin – Mercredi 28 avril 2021

Pour vivre enfants de lumière, il nous faut laisser la lumière du Christ transparaitre dans notre vie. Le jour de notre baptême, nous sommes devenus fils et filles de la lumière. Nous sommes devenus – c’est incroyable ! – la lumière du monde. Il ne faut pas mettre cette lumière sous le boisseau.

Il faut laisser rayonner à travers nous la lumière.
Il y a plusieurs types de lumière : la lumière pâle, la lumière tamisée, la lumière de l’aurore, la lumière aveuglante, la lumière intérieure. Dans notre église des Dominicains de Lille, suivant les heures de la journée, on collectionne tour à tour chacune de ces lumières du nord. Ce sont les lumières du Christ ressuscité.
Il est venu éclairer nos vies de sa lumière éclatante, apaiser nos nuits d’une lumière douce.


Le poète Jean-Pierre Lemaire raconte cette lumière traversante :
« La lumière était dans ses moindres gestes,
Quand il guérissait, quand il parlait à quelqu’un,
Même quand il dormait tout petit dans la crèche.
Elle fut aveuglante pour moi sur la croix :
Soleil crucifié comme on le voit l’hiver
Dans les arbres nus – des rayons de sang
Où il donnait tout, qui traversaient mon cœur.
Après ce vendredi je suis resté aveugle jusqu’au dimanche ;
il a guéri mes yeux en venant me voir le matin de Pâques
où il a surgit de l’autre côté du monde et du temps, porteur d’une lumière toute neuve et douce.